Assurance Automobile
     Assurance Habitation
     Assurance Santé
BOUTON RC DECENNALE ET PROFESSIONNELLE
     Assurance Temporaire Auto
     Conseil
     En savoir +
     Liens utiles
 
Contact | Tél. 04 76 96 21 83 |

                  Comment réduire les risques d'accidents ?

Pour vivre heureux... vivons prudent : voici quelques conseils à respecter

 La vitesse

Elle est responsable de bons nombres d'accident graves ou matériel, veillez a respecter les limitations de vitesse indiquées ci-dessous :
En dehors des agglomérations, la vitesse des véhicules est limitée à :
1° 130 km/h sur les autoroutes ;
2° 110 km/h sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central ;
3° 90 km/h sur les autres routes.
Dans la traversée des agglomérations, la vitesse des véhicules est limitée à 50 km/h.
En cas de pluie ou d'autres précipitations, les vitesses maximales sont abaissées à :
1° 110 km/h sur les sections d'autoroutes où la limite normale est de 130 km/h ;
2° 100 km/h sur les sections d'autoroutes où cette limite est plus basse ainsi que sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central ;
3° 80 km/h sur les autres routes.
En cas de visibilité inférieure à 50 mètres, les vitesses maximales sont abaissées à 50 kilomètres/heure sur l'ensemble des réseaux routier et autoroutier.

Les jeunes conducteurs sont soumis pendant 2 ans aux mêmes limitations de vitesse que par temps de pluie. Y compris ceux d'entre eux ayant suivi la formation en AAC

 Les médicaments

La prise de médicaments et celle du volant ne sont pas toujours compatible, la maladie peut affaiblir le corps et ainsi les réflexes. Il est donc prudent de laisser sa voiture au garage en cas de maladie. Les effets rencontrer le plus souvent sont : la somnolence, la perte d'équilibre, les temps de réaction allongé.
Certains médicaments ont même certains effets euphorisants, entrainant l'oubli du risque...
La France est un pays ou la consommation d'antidépresseurs est très courante, seuls ou pire associés à l'alcool, ils sont responsable de 8 % des accidents. Lire les notices des médicaments et évitez toute automédication.

 L'alcool

Selon le vieil adage "Boire ou Conduire...il faut choisir", la voiture et l'alcool ne font pas bon ménage. L'absorbtion de boissons alcoolisés réduit les réflexes, accroit les temps de réaction, entraîne un effet euphorisant dangereux
Plus vous consommez d’alcool et plus vous aurez de mal à réagir en cas de danger immédiat.
Il faut savoir qu’à jeun, votre temps de réaction moyen pour freiner devant un obstacle est d’ 1 seconde. A 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, il passe à 1,5 seconde.
Ainsi, si votre véhicule roule à une vitesse moyenne de 90 km/heure, à jeun vous parcourez 25 mètres avant de vous arrêter alors qu’avec 0,5 g d’alcool dans le sang, vous mettez 38 mètres !
Les distances de freinage doublent! mais également :
• Vous percevez moins bien les objets sur les côtés
• Vous évaluez mal les distances
• Vous mettez plus de temps à freiner
• Vous dépassez dangereusement
• Les phares des voitures vous éblouissent plus facilement

 La circulation (s'engager sur un rond-point)

Ces dernières années, de nombreux rond point ont fait leur apparition. Si ils ont réduit considérablement les accidents corporels, il n'est pas toujours facile de bien s'y engager.
Voici quelques principes à respecter pour éviter les toles froissées.

1- Respecter les priorités, 9 fois sur 10, la priorité aux abords d'un rond point revient à l'usager arrivant de gauche et donc déjà engagé sur le rond-point. Toutefois il subsiste encore en France et en Europe, certains rond-point "à l'ancienne" ou la priorité revient à l'usager venant de droite, ils sont sont signalé par le panneau suivant :

2 - Bien se positionner, serrez à droite si vous compter emprunter la première sortie du rond point ou si vous ne connaissait pas bien votre direction (maintenez alors votre clignotant gauche allumé). Positionner vous sur la voie la plus proche du rond-point, clignotant gauche allumé si votre sortie se situe au minimum à 3/4 de tour du rond-point.

3 - Bien signaler tout changement de direction et notamment le changement de file. Dans le cas d'un rond-point, cette situation se présente lorsque, après avoir contourné le terre-plein central, vous désirez vous rabattre à droite pour emprunter votre sortie, anticipez votre manoeuvre à partir de la sortie qui précède celle que vous allez prendre, signalez votre manoeuvre avec votre clignotant et surtout veillez à ne pas perturber la marche normale des véhicules qui vous suivent, sinon faîtes un tour de rond-point supplémentaire... cela prend moins de temps qu'un constat !

En cas d'accident
En cas d'accident sur un rond-point, soyez le plus précis possible.
Renseignez la Case 7 "roulait sur une place à sens giratoire." dans le cas ou un tiers vous heurte alors qu'il s'engage sur le rond-point, de plus cochez, dans la partie qui le concerne, la case 17 "n'avait pas observé un signal de priorité".
Si vos deux véhicules circulaient sur le giratoire au moment de l'accident, cochez la case 10 "changeait de file" pour le véhicule en tort.
N'hésitez pas à remplir la partie "observations" et servez vous du schéma pour indiquer les circonstances particulières du sinistre : voies d'entrée et de sortie des 2 véhicules, lieu exact de la collision,...

 

Webmaster
 Tous droits réservés - Copyright 2004-2010 © Assurances GENEVOIS